lundi 31 décembre 2018

De Palma Japonais


C’est toujours un plaisir de dénicher dans les boutiques d'occasion, pour une poignée de yens, ces fameux «pamphlets», livrets que les spectateurs pouvaient acheter à la sortie des salles. Ainsi, on découvre de nouvelles interprétations graphiques des films de Brian De Palma. Les caractères japonais suffisent à donner une expressivité inédite à ses images. L'affiche de The Fury ne m'a jamais semblé plus belle qu'avec ces caractères rouges et griffés. Quant à Scarlett Johansson dans The Black Dahlia, sa peau blanche et scarifiée évoque un érotisme bien plus asiatique qu’occidental.






































et le "theme song" de Blow Out, apparemment seulement édité au Japon.